Quand les contraires s’attirent – Roan Parrish

Synopsis

517mvmrm3hl

Quand les opposés s’attirent, l’amour fleurit aux endroits les plus improbables.
De par sa nature réservée, le botaniste Stefan Albemarle s’est toujours senti à l’écart. C’est pourquoi il a décidé de s’isoler et d’arrêter d’essayer. A quoi bon, si c’est pour se retrouver – encore et encore – face à des personnes qui le prennent pour un monsieur-je-sais-tout prétentieux.
Passionné par son travail au Jardin Botanique de Brooklyn, l’inconventionnel jardinier Milo Rios a travaillé dur pour arriver là où il est. S’il s’entend bien avec quasi tout le monde, personne ne lui a jamais donné envie de s’attacher pour autant.
Lorsque Stefan et Milo se rencontrent durant une visite du jardin botanique, c’est la haine au premier regard. Mais la haine se transforme rapidement en désir quand Milo montre à Stefan que perdre le contrôle peut être excitant.
Le masque auquel Stefan se raccroche depuis si longtemps commence enfin à tomber et laisse entrevoir à Millo une vulnérabilité profonde. Et alors qu’il découvre le monde de Milo, Stefan va bien devoir admettre qu’il n’y a pas que le travail dans la vie. S’ils avancent main dans la main, peut-être pourront-ils semer le futur qu’ils veulent tous deux récolter.

Mon avis

J’aime beaucoup la plume de Roan Parrish et elle est toujours aussi prenante dans cette courte nouvelle mais j’ai eu du mal à accrocher. Je pense que le format courte nouvelle ne convenait pas à cette histoire qui aborde tant de sujet de fond superficiellement.

Il est vrai que nous n’avons pas le temps de nous ennuyer car tout s’enchaîne assez vite. Mais du coup, les personnages ne sont pas très bien posés. Bien sûr on a quelques éléments sur l’adolescence solitaire de Stefan mais pas avec un contexte suffisant pour que cela touche. Quant à Milo on sait quasiment rien de lui. Et la relation entre les deux hommes se limite au sexe à part les discussions botaniques… La romance passe au second plan derrière les problèmes de carrière de Stefan, les jeunes de Milo, les espaces verts… Les quelques personnages secondaires comme la belle sœur de Milo, la famille de Stefan sont rencontrés si brièvement que nous avons à peine le temps de comprendre leur relation avec eux. Et en chapitre de fin, tout est résolu…

Ma note : 3/5

Publicités

Le poids des sentiments : N.R. Walker

Synopsis

41oi8zfxhfl._sy346_Après s’être fait larguer par son petit ami de longue date à cause de son surpoids, Henry Beckett décide de s’imposer des changements radicaux.
Dans une vaine tentative pour récupérer son petit ami, il fait la chose la plus absurde et la plus effrayante qu’il puisse imaginer.Il s’inscrit dans une salle de sport.Reed Henske est un coach personnel qui n’est pas certain d’être prêt à se lancer dans une nouvelle histoire d’amour. Il en a marre des types qui ne s’intéressent qu’à l’image d’un corps parfait et qui ne le voient jamais tel qu’il est vraiment.Alors que Reed torture Henry à coups de régimes et d’exercice, celui-ci ravit son entraîneur grâce à ses recettes et ses éclats de rire.
Mais tandis que les limites de l’amitié commencent à s’estomper, Henry est convaincu qu’il n’y a aucune chance que Reed, cette incarnation terrestre de Thor, puisse s’intéresser à un gars dans son genre.Reed doit convaincre Henry que la vie ne consiste pas à atteindre son poids idéal.
Il s’agit de trouver son contrepoids idéal.

Mon avis

Un livre qui va rejoindre ma collection doudou, que j’apprécie de relire de temps en temps, ou même seulement de relire certains passages qui donnent le sourire (je suis peut-être un peu bizarre de faire ça).

En tout cas des passages qui donnent le sourire, on en a pas mal dans ce livre avec Henry et sa bouche sans filtre. Certes certains sourires sont peut-être un peu tendus car Henry utilise souvent l’humour pour cacher son manque de confiance en soi, mais d’autres sont vraiment entiers. J’ai aimé le personnage d’Henry, sa volonté de changer les choses qui ne le conviennent plus mais sans pour autant tomber dans l’excès.

Quant à Reed, je suis d’accord avec Henry il est vraiment parfait. Et j’ai aimé les personnages secondaires, surtout les deux amies d’Henry présentes pour l’encourager à tous les étapes.

Ma note : 5/5

Un palais de glace et de lumière – Sarah J. Maas

Synopsis

51o2boqtouul._sx335_bo1204203200_Depuis la fin de la guerre qui a ébranlé Prythian, Feyre, Rhysand et leurs fidèles amis s’attachent à reconstruire la Cour de la Nuit.
Mais si le solstice d’hiver apporte une période de repos bien mérité, il semble que l’atmosphère festive ne parvienne pas à chasser les fantômes du passé…
Alors que le cœur de Feyre guérit peu à peu, ses sœurs et ses amis dissimulent des blessures encore profondes.
Et si le temps des batailles est bien révolu, les tensions perdurent et menacent une paix encore fragile.
Les cicatrices et les rancunes accumulées jadis auront-elles raison du fragile équilibre de ce nouveau monde ?

Mon avis

Bon, il s’agit clairement d’un tome transition, presque uniquement psychologique (et plus de sexe), qui explore les conséquences de la guerre contre Hybern et la culpabilité des survivants. Je ne sais pas si le tome était indispensable, mais il a l’avantage de nous mettre dans la tête des autres personnages. La plupart m’ont touchée sauf Nesta qui m’a particulièrement agacée, elle mérite un bon coup de pied aux fesses. Mais l’aperçu du tome suivant à la fin du livre est prometteur pour une évolution et j’attends la suite.

Ma note : 3.5/5

Grand, ténébreux et sans visa – Bru Baker

Synopsis

41ctw6pcyelTraverser la frontière de l’amour.

Décisions hâtives sur idées malencontreuses rapprochent le Portugais Mateus Fontes et l’homme d’affaires Crawford Hargrave au poste de frontière canadien.

Mateus se retrouve dans une impasse. Avec un permis de tourisme qui expire sous peu, son entrée au Canada lui est refusée et on rejette sa demande pour repasser la frontière des États-Unis. En inventant de toute pièce leurs prétendues fiançailles, Crawford pense avoir réglé le problème, et cela fonctionne, jusqu’à ce qu’ils apprennent qu’ils doivent réellement se marier avant de pouvoir rentrer aux États-Unis. Mais Crawford s’est déjà fait avoir une fois par le mariage et il est déterminé à ne pas reproduire la même erreur.

Aucun d’entre eux ne s’attend à ce que de réels sentiments naissent de ce mariage blanc, et c’est pourtant ce qui est sur le point d’arriver. Ils devront apprendre à être honnêtes l’un envers l’autre s’ils espèrent que cela fonctionne entre eux, chose particulièrement difficile lorsque leur mariage entier est basé sur des mensonges.

Mon avis

Les histoires de faux mariages sont un petit plaisir coupable donc j’étais obligée de lire celui-ci. Et j’ai passé un bon petit moment de lecture, avec des personnages principaux et secondaires adorables. J’ai surtout craqué sur Mateus, un soutien constant pour Crawford dès le début. Mais Crawford est quand même très sympathique et attachant, même s’il change d’avis sur l’amour un peu vite. Ils partagent un très jolie complicité, et j’ai aimé leurs échanges, surtout au début.

Ce n’est pas un coup de cœur car il m’a manqué un peu de péripéties (et puis bon, j’ai trouvé les deux protagonistes un peu ignorants en matière d’immigration : ils regardent jamais la télé du tout ??) mais l’écriture est fluide et agréable et je l’ai lu d’une traite.

Ma note : 4/5

Devil Take Me T1 – Rhys Ford, C.S. Poe et T.A. Moore

Synopsis

512b43enzeml._sy346_

La tentation rôde à chaque coin de rue dans des mondes tantôt sombres, tantôt effrayants. Y céder peut être à la fois dangereux et enivrant, mais toujours imprévisible. Bien que les avantages soient attrayants, il vous en coûtera votre âme et le diable attend son dû. Parfois suaves et charmants, parfois calculateurs et cruels, ces démons sont prêts à tout pour assouvir leurs desseins, et leurs désirs…

Embarquez en compagnie de six auteurs incontournables de l’urban fantasy LGBT et de la romance paranormale pour une virée trépidante et imprévisible. Voyagez au sein d’un monde crépusculaire, arrêtez-vous dans une ville située de l’autre côté de la réalité, flânez au milieu d’une version décalée des années 60 et 70. Passez quelques heures en compagnie de démons affublés de chapeau et veston, d’un prêtre motocycliste défroqué et d’un antihéros genderfluid, parmi tant d’autres. Humour, romance, horreur, action, intrigue et magie sont les maîtres mots de ces histoires, qui ont toutes un point commun… Vous faire passer un moment diablement exquis.Il excelle à résoudre les énigmes complexes. Sa chienne est encore meilleure que lui.

Mon avis

Comme vous pouvez le lire plus haut, il s’agit d’une anthologie d’histoires centrées sur le diable. Ce premier tome compte 3 histoires de 3 auteurs : Rhys Ford, C.S. Poe et T.A. Moore. Et je dois dire que ce sont les noms de Rhys Ford et C.S. Poe qui m’ont convaincue de m’attaquer à ce livre car l’absence de résumés détaillés me refroidissait un peu. Mes ces deux auteurs ont déjà prouvé leur talent.

Au final, si j’ai été déçue par la nouvelle de Rhys Ford, j’ai beaucoup aimé les deux autres.

La première, celle de Rhys Ford donc, nous plonge dans l’univers de Lewis Carroll et d’Alice aux pays des merveilles. J’ai l’impression que ce n’est pas une revisitation du conte mais plutôt une sorte de suite. Le problème, c’est que je ne suis pas familière du tout du conte (oui ma culture a des lacunes) et que donc j’ai eu beaucoup de mal à plonger dans l’histoire, d’autant plus que la longue scène d’action est plutôt gore. La romance est plutôt négligeable donc elle ne m’a pas captivée plus que cela. Bref, déçue : 2/5.

La seconde de C.S. Poe est la plus courte et la plus soft, pourrait-on dire. C’est également celle où la romance est la plus développée. L’histoire est menée tambour battant, nos deux héros sont attachants, et il s’y dégage de l’espoir, ce qui fait une pause agréable entre les deux autres plus sombres. Rien à reprocher : 5/5.

La nouvelle que je craignais le plus, celle de T.A. Moore qui est adepte d’univers assez sombre (je n’avais pas accroché à son Chienne de Vie où je n’avais pas tout compris). Ici l’univers est tout aussi sombre, voire encore plus sombre, mais l’histoire est moins confuse tout en restant fouillée et complexe (A la fin, j’ai tout compris même si nous avons quelques fausses pistes). La romance est plus que dérangeante mais l’histoire est très originale, un peu gore à mon goût, et j’ai aimé Jack, sa persévérance, sa volonté de protéger ceux qu’il peut encore protéger, mais également ses contradictions envers Math. Étonnant : 4/5.

Ma note : 3.5/5

Le secret qui nous lie – Kentin Jarno

Synopsis

415kd5x0abl

Shawn et Eli, deux internes en chirurgie, mènent une relation secrète depuis des mois.

Mais un jour en apparence ordinaire, tout bascule : des criminels notoires s’introduisent dans l’hôpital général de Springfield et retiennent un groupe de médecins captifs. Parmi les otages se trouvent la petite-amie de Shawn et le père d’Eli, musulman et profondément homophobe.

Tandis que les amants sont contraints de se plier aux jeux malsains orchestrés par les braqueurs, la vérité menace de leur exploser au visage, s’il restent sans rien faire…

Et vous, à quels sacrifices seriez-vous prêts pour protéger le plus sulfureux de vos secrets ?

Mon avis

J’ai hésité à lire ce livre car je l’avoue je suis toujours un peu méfiante vis à vis des livres autoédités avec une fanbase de Wattpad et un grand nombre de critiques dithyrambiques en quelques jours (alors que d’autres galèrent pour avoir avoir 2-3 critiques). Mais je ne le regrette pas même si mon bilan final est un peu mitigé. Il reste des coquilles mais rien de méchant pour un jeune auto-édité qui débute et la grammaire est tout à fait correcte.

En fait, j’ai carrément adoré la première partie. Honnêtement cela aurait pu même être un coup de cœur. J’ai trouvé le rythme soutenu, les retours dans le passé plutôt bien négociés, je n’ai jamais été perdue dans les protagonistes et les pages se tournaient toutes seules. Et j’ai commencé à m’attacher doucement aux personnages et à me demander comment ils allaient s’en sortir…

Là arrive la seconde partie et mon enthousiaste est retombé… La liaison est trop brutale, il manque des éléments… Les personnages ont commencé à m’agacer… Beaucoup d’atermoiements et peu de courage… Et la fin est à la hauteur de cette constatation…

Bref un sentiment globalement mitigé même si le début me laisse penser que l’auteur a du potentiel.

Ma note : 3/5

Une chance de marquer T5 : Le défi des coachs – Avon Gale

Synopsis

41hurrkkffl._sx325_bo1204203200_Cela fait des décennies qu’un chantage a forcé Troy Callahan à se retirer du hockey professionnel, et il s’est construit une carrière couronnée de succès derrière le banc. Lorsqu’on lui offre la possibilité d’entraîner les Ravens d’Asheville – l’équipe la plus détestée de la ECHL -, il est convaincu que son attitude pragmatique est précisément ce qu’il faut pour que l’équipe se concentre à nouveau sur le hockey. Mais Troy est découragé quand il découvre que les Ravens ont fait appel à Shane North, un joueur connu pour son agressivité – en particulier lorsque la beauté sauvage de Shane lui donne des pensées inappropriées envers un joueur, même si ce dernier est décidé à prendre sa retraite à la fin de la saison.

La carrière de Shane dans les majors n’a jamais vraiment décollé. Voulant se retirer selon ses propres termes, il accepte de signer un contrat d’un an avec les Ravens et se retrouve avec un entraîneur qui pense qu’il est une brute vieillissante et une équipe qui ne fait confiance ni à lui ni à Troy. Malgré sa détermination à ne pas s’impliquer, Shane devient à contrecoeur une partie intégrante de l’équipe… et est tout aussi involontairement attiré par l’entraîneur bourru, assumé et fier. Alors que les Ravens luttent pour se construire une nouvelle identité, Shane et Troy succombent devant la passion qui pourrait tout leur coûter.

Mon avis

Un bon moment de lecture que ce dernier opus (pour le moment) de cette série qui m’a fait comprendre et apprécier le hockey (que je connaissais mal et que je trouvais sacrément compliqué dans les livres que j’avais déjà lus).

Ce n’est pas mon titre préféré de la série. Je l’ai lu juste après le tome 4 concernant Isaac et Laurent qui m’a fait passer par de telles montagnes russes d’émotions, qu’il était difficile de soutenir la comparaison. Je dois dire que j’ai eu plus du mal à accrocher aux personnages principaux, surtout que nous n’avions pas eu l’occasion de faire leur connaissance avant.

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai également eu du mal à ressentir le « danger » autour de leur relation que le résumé promettait. Ils m’ont paru avoir bien moins à perdre que dans les autres tomes.

Mais ma lecture est restée agréable car j’ai aimé avoir la suite du fil rouge concernant la chute du père de Laurent et les conséquences sur l’équipe qu’il a laissée. Une reconstruction lente et difficile, mais j’ai aimé la détermination des deux hommes à changer les choses.

Ma note : 3.5/5

Mon avis sur le tome 1

Mon avis sur le tome 2

Mon avis sur le tome 3

Mon avis sur le tome 4